Il y a un an, j'ai rien trouvé de mieux que m'entailler le pied pour commencer septembre de façon sympa... Alors quand tu te fais foutrement mal, il y a toujours les circonstances qui jouent. Bien oui, perdre un pied pour cause de requin tigre c'est toujours plus classe que l'avoir perdu après qu'une twingo soit passé par là... Et bien manque de bol, j'ai la fâcheuse habitude de me viander de façon stupide et ridicule...  C'est donc sur un chemin comme il en existe 7 000 que j'ai marché sur une plaque de fonte non fixée. Celle-ci a décidé de pivoter (Haaa la pétasse!) et c'est toute ma jambe qui s'enfoncer immédiatement d'un mètre au moment où ma seconde jambe, elle, se cogner contre le sol et la partie émergente de la plaque... 

ET LA: TU AS MAL ! (ET TON AMOUR PROPRE AUSSI...)

J'ai donc terminé dans une position plus que grotesque pendant que mes amie géraient très bien la situation... Leur réaction? : "Roooo putain de merde, c'est chaud!! T'as mal???? Rooo putain!!". En même temps le généraliste que j'ai vu lui, a fahis tourné de l'oeil après avoir enlevé la bande: "Ha oui mais non, ça c'est pas une coupure mesdemoiselles, ça c'est une entaille et 4 points de suture au moins!"...

Le Passage Séjour à l'hopital fut donc obligatoire. Ce qui est sympa aux urgences, c'est la salle d'attente: j'ai pu faire la connaissance d'un mec ayant fais un tonneau en voiture un peu plus tôt rigolant tout seul, d'un autre s'étant pris une échelle sur le front et d'une nana muette couverte de sang... qui ne lui appartenait pas... la salle d'urgence: une endroit très chaleureux.

Un an et 7 points de cuture plus tard, mon amour propre tente toujours de cicatriser...