Le "hic" lorsque tu te retrouves à deux filles solo un samedi soir, c'est que ça devient plus difficile de lutter contre les relous imbibés d'alcool qui rodent près de tes irish pubs préférés... Et vu les warriors auquel j'a eu droit hier soir, j'en arrive à la conclusion suivante: j'ai dois avoir karma dégueulasse ! Parce que oui, lorsqu'en soirée on voit un Moldave totalement déchiré au whisky coca au loin, mesurant 1,60 et chauve.... Bien vous pouvez être sur qu'il est pour moi!

Et le souci avec le moldave bourré c'est qu'il a tendance à oublier certaines règles basiques de vie en société. Du coup j'ai eu droit au combo "je te marche sur les pieds en titubant + je reste super proche de toi quand je tente de te parler". Alors bon, il est bien mimi le Moldave mais après s'être justifié en te disant que non, il te rentre pas dedans parce qu'il est torché mais parce qu'il le fait exprès (=> la pire excuse de bourré au monde !) et après avoir passé 10 minutes à tenter de lui expliquer la notion d'espace vitale (notion qui semble ne pas exister en Moldavie) : je commençais à me demander si j'allais lui foutre ma bière dans la tronche ou si je comptais encore jusqu'à 20 pour lui laisser le temps d'aller tituber ailleurs...

En conclusion : "Lorsqu'un moldave torché quitte la pièce, c'est comme si un gentil british venait d'y rentrer". Cette soirée finie bien, on a réussi à esquiver le moldave (surnommé Paco par ma pote, aller savoir pourquoi) pour finir notre soirée à l'intérieur près d'un groupe d'anglais plutôt calme. Et croyais moi, après avoir était obligé de passer 20 minutes avec Paco le Moldave imbibé, même si le reste de votre soirée est sans surprise: vous l'appréciez ! Et rappelez vous, si vous croisez Paco le Moldave : FUYEZ !